Uptober en cryptos: Mythe confirmé par CoinGecko ou simple superstition? Décryptons!

Liste des chapitres 🔥
hausse des cryptos
Facebook
Twitter
Email
LinkedIn
Donnez nous votre avis !

Les observateurs pointus de l’univers crypto auront noté un phénomène récurrent : les cryptomonnaies semblent bénéficier d’un regain d’élan au mois d’octobre. Ce phénomène a même engendré la naissance de l’expression « Uptober ». Au croisement des superstitions et des adages boursiers tels que « sell in may », le terme Uptober incarne la croyance selon laquelle octobre incite à une embellie du marché des cryptos.

« Uptober » et Investissement Crypto: un Phénomène avéré ou Pure Superstition?

Une étude publiée par CoinGecko, une plateforme réputée d’analyse du marché des cryptos, donne à penser que l’effet Uptober pourrait être fondé sur des faits avérés. En effet, sur une décennie, seuls deux mois d’octobre ont affiché une performance négative, en 2014 et 2018, avec des baisses respectives de -12,7 % et -8,3 %. A l’opposé, le millésime octobre 2022 a révélé une croissance de 7,3 %, malgré le scandale lié à FTX.

Pour ou contre Uptober : le Débat reste ouvert

Cependant, en regardant les chiffres de façon plus approfondie, on peut noter que le phénomène Uptober n’entraîne pas nécessairement une augmentation constante du marché des cryptomonnaies. En effet, quatre des dix mois d’octobre étudiés ont affiché une performance négative sur une période de douze mois.

En outre, il est important de préciser que la performance globale mensuelle peut masquer des fluctuations quotidiennes importantes. CoinGecko a par exemple mis en avant que durant la période d’octobre 2022, 21 des 31 jours du mois ont enregistré une performance négative.

Uptober : Attention aux Fausses Attentes

Quoi qu’il en soit, s’il est tentant de croire à l’effet Uptober, d’autant plus que 2023 semble valider cette théorie, il convient de rester prudent. En effet, il faut toujours avoir à l’esprit que les performances passées ne préjugent en aucun cas des performances futures et par conséquent, les statistiques de l’année en cours peuvent ne pas nécessairement se reproduire l’année suivante. Un exemple frappant est le cours du Bitcoin (BTC), qui n’était jamais tombé sous le plus haut historique (ATH) de son cycle haussier précédent… jusqu’à l’année dernière.

Lire aussi :  De milliardaire à résistant : Le parcours chaotique de CZ, PDG de Binance, bousculé par la réglementation des cryptomonnaies

En somme, l’effet Uptober fait désormais partie du folklore de l’investissement en cryptos, alimentant le débat entre ceux qui y voient un phénomène avéré et ceux qui considèrent cette théorie comme une simple illusion portée par la volatilité naturelle du marché. Quoi qu’il en soit, l’effet Uptober reste une intéressante anecdote dans le monde complexe et captivant des cryptodevises.